Actus d’Atlantes

Un écosyndicat voit le jour

Lancée le 1er mai dernier, la Fédération du Printemps écologique souhaite faire prévaloir l’urgence écologique et la justice sociale au coeur des négociations en accompagnant le rôle actif des salariés dans la conversion écologique. Doté de six groupes locaux basés à Lyon, Paris, Bordeaux, Bruxelles, Toulouse et Marseille, le nouveau syndicat espère s’élargir rapidement, aussi bien dans le secteur privé que dans la fonction publique.

Dans son manifeste, le Printemps écologique porte l’idée d’un « contrat naturel qui, par la sobriété et la modération, redistribue avec équité la puissance entre les êtres humains et la nature ». Le syndicat a également pour objectif d’intégrer l’impératif écologique dans le Code du Travail.

Si ses dirigeants encouragent pour l’instant la double adhésion afin de ne pas entrer en confrontation avec les autres centrales syndicales, un maximum de candidats du Printemps écologique seront tout de même présentés lors des prochaines élections professionnelles.

Malek SMIDA

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Partagez