Actualités

Fermeture provisoire de l’usine Renault de Sandouville

Après Amazon, c’est maintenant le groupe Renault qui est pointé du doigt en cette crise sanitaire.

Jeudi 7 mai, le tribunal judiciaire du Havre, saisi par la CGT, a condamné en référé Renault à suspendre la reprise de la production de son site d’assemblage de Sandouville en raison de mesures de protection face au Covid-19 jugées insuffisantes.

Après avoir arrêté son activité le jour du confinement, l’usine normande l’avait partiellement reprise le 28 avril dernier, de manière trop négligente selon la justice. En effet, le tribunal judiciaire constate dans son ordonnance des manquements de l’employeur en matière de prévention et condamne ainsi Renault à « organiser et dispenser pour chacun des salariés, avant qu’ils ne reprennent le travail, une formation pratique et appropriée ».

En outre, comme dans les décisions « Amazon », la justice ordonne que les représentants du personnel soient régulièrement informés et consultés dans les prises de décision.

La production est donc suspendue le temps de la mise en oeuvre effective de ces mesures.

Malek SMIDA

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Nos prochaines formations

Partagez