Actualités

Dividendes des sociétés ou le gavage sans limite !

Abondamment commentée dans les médias ces derniers jours, la publication d’une étude réalisée par la société de gestion d’actifs Janus Henderson nous laisse une nouvelle fois sans voix.

« La France, de loin le plus grand payeur de dividendes en Europe, a vu ses dividendes totaux augmenter de 3.1%, ces derniers atteignant 51 milliards de dollars US au cours du deuxième trimestre, un nouveau record historique. Après ajustement des dividendes extraordinaires de Natixis et d’Engie, ainsi que l’affaiblissement des taux de change, la croissance sous-jacente de la France a été de 5.1%, ce qui est bien supérieur à la moyenne européenne … / … Les trois quarts des sociétés françaises de notre indice ont augmenté leurs dividendes par rapport au deuxième trimestre 2018, et seul EDF l’a réduit[i] ».

Cette étude nous permet de découvrir, qu’entre autres, SANOFI, TOTAL, KERING, VIVENDI ou encore BNP Paribas, se sont avérées particulièrement généreuses pour leurs actionnaires. Cela ne gêne toutefois pas cette dernière de vouloir supprimer 500 postes en France dans sa filiale de conservation de titres (BP2S) en procédant à un transfert de postes vers des pays à moindre coûts salariaux.

Et pendant ce temps-là, on continuera de nous faire croire que les employeurs vivent dans la crainte d’embaucher !

Et pendant ce temps, on continuera de nous agiter l’épouvantail de la récession afin de justifier les réformes de l’assurance chômage ou des retraites !

Et pendant ce temps, on laissera les conditions de travail se dégrader un peu plus !

Et pendant ce temps, on fermera les yeux sur les soutiers et les invisibles de l’économie !

Et pendant ce temps, on continuera à taxer le Code du travail de tous les maux !

Et pendant ce temps, on continuera à laisser croître la précarité et les salariés pauvres !

Et pendant ce temps, on ne pourra rien pour les entreprises qui vont mal !

A force de trop tirer sur l’élastique, laissant les inégalités sociales se creuser davantage, il ne faudra dès lors pas s’étonner que la colère gronde de nouveau.

Olivier CADIC



[i] Observatoire de la société de gestion Janus Henderson. Août 2019. Page 8

 

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Nos prochaines formations

Partagez