Actualités

Retour sur « l’affaire Amazon »

Fin mars 2020. Aux quatre coins de France, le malaise est immense dans les entrepôts du mastodonte du e-commerce. Le confinement est la règle mais des milliers de salariés d’Amazon sont toujours contraints de se rendre dans ces centres de distribution totalement clos. La promiscuité inquiète, les arrêts de travail et les alertes se multiplient. Sur le site de Montélimar, près de la moitié des effectifs refuse dans de telles conditions de mettre en rayon les produits et d’emballer les commandes. 

Mercredi 8 avril. Sud Solidaires saisit en référé le tribunal judiciaire de Nanterre. Considérant qu’Amazon met en danger ses salariés, le syndicat demande à titre principal la fermeture de six entrepôts.

Mardi 14 avril. C’est finalement la demande subsidiaire que les juges valideront : la réduction de l’activité aux 10 % de marchandises « essentielles » (alimentaires, médicales, d’hygiène et high-tech). Amazon est également condamnée à procéder à une évaluation des risques professionnels inhérents au Covid-19, des mesures prises pour protéger la santé des salariés dans ses entrepôts et d’y associer les représentants du personnel.

Vendredi 24 avril. Nouveau revers pour Amazon : la cour d’appel de Versailles confirme l’ordonnance du tribunal de Nanterre. En se basant notamment sur l’obligation de prévention qui pèse sur l’employeur, l’arrêt met en exergue l’absence d’évaluation des risques psychosociaux.

Suite à ces décisions, Amazon a fermé ses entrepôts français au moins jusqu’au 5 mai. Mais c’est maintenant aux Etats-Unis que le groupe fait face à une importante grève de ses salariés.

Alors que les pratiques de ses prestataires sont également pointées du doigt (lire notre article sur les centres d’appels Teleperformance), la crise du Coronavirus interroge notre modèle économique et nos modes de consommation. «  L’Amazonisation » de notre société, est-ce un horizon viable ? 

Malek SMIDA

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Nos prochaines formations

Partagez