Actus d’Atlantes

Réforme des retraites : le CAC40 encore gagnant ?

Plus les semaines passent et plus il semble difficile de trouver des points positifs dans cette réforme des retraites. Alors que la question du financement du régime par points cristallise les inquiétudes, penchons-nous sur un élément essentiel de ce système : la baisse des cotisations pour les très hauts revenus.

Le projet de réforme envisage la suppression des cotisations vieillesse pour les cadres gagnant plus de 10.000 euros par mois. Ces hauts revenus ne participeraient que symboliquement au nouveau régime via une cotisation de « solidarité » dont le taux de prélèvement ne serait que de 2,8%. C’est dix fois moins que ce qu’ils cotisent aujourd’hui.

Selon le régime complémentaire Agirc-Arrco, le manque à gagner pour le régime général serait d’environ 4 milliards d’euros par an. De quoi aggraver son déficit. La facture étant bien évidemment laissée au reste des contribuables.

Ces cadres supérieurs verront donc leurs pensions baisser. Pour conserver à la retraite leur niveau de revenus, la loi les incite fortement à opter pour une assurance retraite privée. En effet, la loi PACTE prévoit désormais que ceux qui cotiseront pour leur retraite dans une assurance privée pourront déduire de leurs impôts le montant de leurs cotisations. De quoi les pousser à investir dans une retraite par capitalisation.

En plus des fonds de pensions et des assurances, les grands gagnants de cette baisse de cotisations sont les grandes entreprises employant ces cadres supérieurs. En effet, 60% des cotisations actuelles de ces hauts revenus sont des cotisations patronales. Encore un beau cadeau de 2 à 3 milliards par an pour ces entreprises… 

Fort de ces constats, le débat sur le financement du système de retraite constitue une vaste fumisterie. 

Malek SMIDA et Olivier CADIC

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Nos prochaines formations

23 septembre 2020

PARIS
La communication du CSE

23 septembre 2020

LYON
L’utilisation des budgets

Partagez