Actualités

Le dimanche est-il devenu un jour comme les autres ?

Depuis cet été, le Géant Casino d’Angers décide de passer outre l’interdiction légale en ouvrant tous les dimanches après-midi, sans caissières. Pour payer leurs achats, les clients passent aux caisses automatiques ou utilisent une application sur leur smartphone. Pour les assister, l’hypermarché employait des hôtesses par l’intermédiaire d’un prestataire de service spécialisé dans l’évènementiel.

Le 17 octobre dernier, le TGI d’Angers a interdit à ce prestataire d’employer à nouveau des salariés pour orienter et aider les clients, sous peine d’une amende de 5 000 € par infraction constatée. De quoi mettre fin à la polémique : l’hypermarché Géant Casino allant bien-sûr en tirer les conclusions en renonçant à l’ouverture le dimanche après-midi. Et bien non !

En effet, l’enseigne a immédiatement annoncé que l’ouverture restait d’actualité, mais qu’elle supprimerait uniquement le personnel près des caisses. Seuls des vigiles seront présents dans le magasin. Et ce n’est pas tout ! Se sentant confortée dans cette pratique, la direction de Géant Casino a décidé d’étendre l’ouverture dominicale…

Alors que les hypermarchés de Gap et de Chaumont ont ouvert leurs portes dimanche 13 octobre après-midi, celui de Salon de Provence doit en faire de même ce dimanche. Suivra ensuite celui de Fontaine-lès-Dijon en novembre puis ceux de Limoges et du Puy-en-Velay.

Désormais, seul le législateur semble être en capacité d’endiguer cette contagion.

Malek SMIDA

 

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Partagez