Actus d’Atlantes

La date limite de versement de la prime Macron une nouvelle fois reportée

La troisième loi de finances rectificative pour 2020 a été publiée le 31 juillet au Journal officiel. Initialement fixée au 31 août, la date limite de versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (PEPA ou prime « Macron ») a été repoussée au 31 décembre 2020.

Annoncée en plein mouvement des Gilets jaunes, la PEPA a rencontré un rapide succès auprès des entreprises : au premier trimestre 2019, cinq millions de salariés en ont bénéficié et ont obtenu en moyenne 400 euros. Le versement de cette prime a donc été renouvelé pour faire face à la crise économique.

Le montant de la prime exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu dépend désormais de l’existence ou non d’un accord d’intéressement. Le montant est de :
• 1 000 euros maximum pour les entreprises dépourvues d’accord d’intéressement ;
• 2 000 euros maximum s’agissant des entreprises qui ont mis en œuvre un accord d’intéressement à la date de versement de cette prime.

Bien que cette prime améliore le pouvoir d’achat des salariés, elle n’est pas exempte de toute critique. En effet, dans une étude publiée le 2 juillet 2020, l’INSEE affirme que les salaires ont moins progressé dans les établissements qui ont versé une prime Macron à leurs salariés. L’INSEE y voit un effet d’aubaine et considère que des entreprises ont utilisé cette prime défiscalisée pour ne pas augmenter les salaires : « des établissements auraient sans doute versé, sous une forme différente, au moins une partie du montant de cette prime en l’absence de cette mesure. »

Malek SMIDA

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Partagez