La plume de l'alouette
Février 2017

Carnet de campagne

« Augmenter le temps de travail redonnera de la compétitivité aux entreprises ! »

Augmenter le temps de travail, sans augmenter les salaires, constituerait le juste pendant du passage en 1998 et 2000 de 39h à 35h sans baisse de salaire. Le raccourci est pour le moins saisissant !

C’est oublier qu’en contrepartie, certaines périodes, comme les temps d’habillage/déshabillage ou pauses étaient sorties du dé­compte du temps de travail. C’est notamment ce qui fait la diffé­rence entre temps de travail effectif, amplitude horaire et temps de présence.

C’est oublier, par ailleurs, que pour bon nombre de salariés cette opération s’est traduite par un gel des salaires pour plusieurs années.
A ce titre, il convient également de rappeler qu’à cette occasion les entreprises disposèrent d’aides et d’incitations financières par­ticulièrement conséquentes, lesquelles venaient en complément des dispositifs mis en place dans le cadre de la précédente loi (De Robien).
Ce fut aussi l’occasion pour quantité de directions de procéder à une flexibilisation accrue du travail liée aux nouvelles dispositions légales portant sur l’annualisation ou la modulation du temps de travail.

Retenons enfin que les RTT permettent malgré tout aux salariés de bénéficier de phases de repos ce qui, de surcroît, joue de ma­nière « positive » sur la réduction de l’absentéisme d’une part, et constituent une soupape de sécurité en cas de baisse d’activité conjoncturelle d’autre part. Si l’idée est de demander aux salariés de travailler plus sans aug­mentation salariale, par miroir avec ce qui était fait en 1998 et 2000, exigeons alors que chaque entreprise ayant perçu des de­niers publics restitue ces sommes.
Soyons logiques !

par Olivier CADIC, Directeur du département assistance et conseil

 

Contact

Contactez notre service
01 56 53 65 00
info atlantes.fr

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Partagez

Mise à jour :mardi 13 novembre 2018
| Mentions légales | Plan du site | RSS 2.0