Actus d’Atlantes

Amazon « cherche analystes en renseignement pour surveiller organisations syndicales »

« Cherche analyste en renseignement pour surveiller organisations syndicales ». Voilà le type d’offres d’emploi disponibles sur le site d’Amazon, jusqu’à ce qu’elles soient retirées début septembre devant le tollé provoqué aux Etats-Unis.

Selon la fiche de poste, les analystes - basés à Phoenix en Arizona - avaient pour mission d’informer les avocats d’Amazon « sur des sujets sensibles et hautement confidentiels, y compris les menaces d’organisations syndicales au sein de l’entreprise  » et de « suivre de près les activités liées à des campagnes en interne et en externe contre Amazon ».

« La fiche ne décrivait pas correctement le poste. Elle a été faite par erreur et a depuis été corrigée » a répondu Leah Seay, porte-parole de la multinationale, sans prendre la peine de préciser la nature de cette « erreur ».

Selon Dania Rajendra, directrice d’un collectif d’organisations anti-Amazon, les travailleurs de l’entreprise qui ont osé s’exprimer ces derniers mois contre Amazon sont tous désormais ciblés. Elle affirme que « cette description de poste est la preuve qu’Amazon a l’intention de continuer ».

Après les déboires judiciaires qu’a connus Amazon au printemps, cette nouvelle affaire ne va pas améliorer l’image bien entachée du géant du commerce en ligne.

Malek SMIDA

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Partagez