Actus d’Atlantes

81 000 établissements ont mis en place un CSE

Le 28 juillet dernier, France Stratégie a publié un rapport d’évaluation des ordonnances du 22 septembre 2017 relatives au dialogue social et aux relations de travail, dites ordonnances « Macron ».

Cette réforme a notamment imposé aux entreprises d’au moins 11 salariés, à partir du 1er janvier 2018 et au plus tard le 31 décembre 2019, une fusion des anciennes IRP (délégué du personnel, comité d’entreprise et CHSCT  ) en une instance unique : le CSE  .

Dans ses travaux, le comité d’évaluation a souhaité répondre à la question suivante : à quel rythme les élections ont-elles été déployées et combien d’entreprises disposent d’un CSE   depuis le 31 décembre 2019 ?

Au 3 juin 2020, à partir du dénombrement des procès-verbaux des élections professionnelles, 81 000 établissements distincts ont effectivement mis en place un CSE  . Parmi eux, la moitié sont des établissements de moins de 50 salariés. 40 000 établissements n’ont toujours pas de CSE   en raison d’une carence totale de candidatures. Sans surprise, l’immense majorité des établissements sans CSE   ont moins de 50 salariés (86%). 8,5 % des entreprises déclarent posséder un CSE   depuis 2018.

Les entreprises de moins de 300 salariés n’ont pas l’obligation de mettre en place une commission santé, sécurité et conditions de travail (CSSCT). 11,8% de ces entreprises l’ont néanmoins fait.

Cependant, parmi les entreprises de 300 salariés ou plus, seules 59 % de celles dotées d’un CSE   depuis 2018 ont remplacé leur ancien CHSCT   par une CSSCT, alors qu’elles en ont l’obligation. Ce chiffre est inquiétant. En effet, les CSSCT ont une importance cruciale dans ce contexte de crise sanitaire. 

Malek SMIDA

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Nos prochaines formations

Partagez