Publications

63 - mai 2023

EDITO

Édito

Nous partîmes à 2 associés et 3 collaborateurs en 2003 avec mon ami et confrère Jacques Grinsnir malheureusement disparu.

Notre ambition : créer un cabinet d’avocats qui offre aux salariés, élus de Comité d’entreprise, (à l’époque …), membres de CHSCT (aussi à l’époque …) et organisations syndicales une palette étendue de compétences propres à les aider au quotidien dans leurs rapports/conflits avec leur employeur.

Notre rêve : construire un cabinet qui puisse contrebalancer les cabinets patronaux de taille et aux moyens importants. Vous le valiez bien et vous le valez toujours alors que la métaphore du pot de terre et pot de fer résiste à la réalité. Et plus encore depuis quelques années après l’avalanche de lois modifiant le droit du travail. !

 

20 ans plus tard : 2 associés en plus – Laurence CHAZE et Diego PARVEX-, plus de 30 collaborateurs répartis sur tout le territoire (Brest, Lyon, Nantes, Marseille, Paris), classé régulièrement comme Cabinet Incontournable …

Le droit n’est qu’un outil parmi d’autres. Je suis fière aujourd’hui que le cabinet ATLANTES en soit un pour VOUS. Le diable ne se cache-t-il pas dans les détails ? Nous serons là pour le traquer sans faillir.

Merci de votre confiance

 

Evelyn BLEDNIAK
Avocat associée fondatrice 

 J’étais où il y a… 20 ans

«  En 2003, j’ai été élu délégué de classe. Pas encore tout à fait à l’aise avec l’art oratoire, je n’ai pas pesé très lourd lorsque le Conseil de classe a décidé d’exclure Marine L. Ma piètre prestation n’a pas été du goût de ma camarade de classe qui n’a pas manqué de… me gifler à l’issue de la séance !

Cette première expérience un peu brutale ne m’a pas pour autant découragé. Vingt ans après, je continue d’essayer de porter, un peu plus habilement, la voix de celles et ceux qui me font confiance. Aucune gifle n’est à signaler depuis 2002, c’est peut-être bon signe !  »

Franck Carpentier - Avocat
Directeur du bureau de Brest

 

«  Il y a 20 ans, c’était hier. J’étais déjà occupé à la défense des travailleurs et de leurs représentants au sein du service juridique de la Confédération Générale des Travailleurs Force Ouvrière (CGT-FO) avenue du Maine (Paris).  »

Frédéric PAPOT Juridique IDF

 

«  Il y a 20 ans, j’étais à 6 mois d’être papa pour la première fois, loin d’imaginer les bouleversements que cela allait apporter dans ma vie.

Il y a 20 ans j’étais avocat depuis moins d’un an dans un cabinet de défense patronale.

Il y a 20 ans j’étais content d’y faire mes armes, car de formation pénale, je voyais l’application concrète de la théorie du droit social apprise sur les bancs de l’université, et je me prenais d’intérêt pour la matière. Il y a 20 ans, manifestant déjà contre la réforme des retraites (loi «  Fillon  »), j’étais aussi certain de vouloir défendre les intérêts des salariés, et de leurs représentants, conscient de la force de l’action collective et de la nécessité de défendre les intérêts des travailleurs.

Il y a 20 ans, j’étais à un an et demi d’intégrer ATLANTES, en décembre 2004, où je peux pleinement exercer la profession d’avocat avec l’ambition de le faire de façon engagée et utile. Il y a 20 ans le monde était à la fois ressemblant (canicule de 2003, réformes des retraites, enjeux climatiques…) et différent, les urgences se faisant chaque jour plus fortes. En 2023 ma fille aînée et Atlantes ont 20 ans et pour paraphraser Nina Simone, décédée il y a 20 ans, je reprends ces paroles pour continuer à agir et espérer : « Nous devons commencer à dire à notre jeunesse. Il y a un monde qui vous attend.

Il s’agit d’une quête qui ne fait que commencer.  » (Nina Simone : «  To Be Young, Gifted And Black  »).  »

 Diego Parvex - Avocat Associé

 

Il y a 20 ans «  Road trip à deux dans la partie occidentale de l’Afrique du Sud. Des milliers de kilomètres d’asphalte avalés. Impossible de ne pas passer par Robben Island. Impossible d’ignorer les townships sans fin en bord de route. Impossible de se dire que l’apartheid n’est plus malgré son abolition depuis plus de 10 ans. On ne se salue pas. On ne se parle pas. On s’ignore. Pendant combien de temps tout cela va-t-il encore durer ? »  »

Olivier Cadic - Directeur Juridique

 

«  En 2002, j’étais représentante du personnel du cadre dans une PME, avec notamment à traiter un déménagement et l’absorption d’un concurrent.

Très déçue par cette période, en 2003, je crée mon entreprise.

20 ans après, je suis secrétaire générale du cabinet un peu comme à la croisée de ces deux chemins. On a plusieurs vies, elles s’imbriquent et se complètent.  »

Mélanie Ruty - Secrétaire générale

 

«  20 ans… 2003 élue du CE de mon entreprise spécialisée en traduction localisation et globalisation et responsable commerciale grands comptes en B TO B ! À aucun moment je n’aurais pensé rejoindre un jour un cabinet juridique spécialisé en droit du travail pour la défense des salariés. Comme quoi parfois l’histoire est déjà écrite... 2023, époque CSE et toujours aussi enthousiaste chaque jour d’accompagner les élus dans leurs missions pour la défense des droits des salariés.

Aimer son job n’a pas de prix. Le temps passe mais le plaisir demeure intact !   »

Carine DUPONCHEL
Responsable développement commercial & suivi des abonnés

 

«  En 2003, je débutais mon activité professionnelle de juriste en droit social au service des comités d’entreprise, des délégués du personnel, des organisations syndicales, des salariés.

Mon parcours universitaire en droit ne m‘avait pas forcément bien préparé à animer des formations, présenter seul des rapports d’expertise face à certaines directions hostiles, accompagner les représentants du personnel à négocier un plan social dans un contexte toujours difficile.

Beaucoup d’appréhension avec ces premières expériences d’autant que la culture de l’entreprise à laquelle j’appartenais alors était d’être assez rapidement lâché en autonomie sur ce type d’intervention.

Malgré le stress, parfois les tensions, le plaisir d’être utile à ceux qui maîtrisent moins bien le droit, gagner la confiance de ceux que l’on accompagne, être remercié par une phase aussi simple et spontanée que «  on ne sait pas comment on s’en serait sorti sans vous  » m’a définitivement convaincu que c’était ce métier que je voulais pratiquer.

Cet engagement auprès des représentants du personnel du personnel et salariés se poursuit encore aujourd’hui.   »

Aurélien LADUREE Directeur juridique IDF

20 ans de lois marquantes pour les DROITS des TRAVAILLEURS

20 ans à vos côtés

Élu CSE GEEPF 6 GENERAL ELECTRIC BELFORT

De quelle manière nous avez-vous connu ?

Alors nouvellement élu au Comité d’Entreprise, j’ai été confronté mi 2018 à la mise en place du tout nouveau CSE, émanation des ordonnances « Macron » que nous accueillions avec incompréhension et hostilité. Le travail s’avérait délicat, puisque nous étions la première entreprise du groupe à nous y attaquer et qu’au sein de mon syndicat, SUD Industrie, il n’y avait pas non plus de précédent. Les enjeux étaient de perdre un minimum de prérogatives des instances DP, CE et CHSCT…

Mon CE était historiquement accompagné par Atlantes. Premiers contacts pour moi avec les avocats d’Atlantes qui nous ont alors fourni la grille de lecture des ordonnances et les conseils utiles et nécessaires à la négociation de notre accord CSE.

Sur quelle(s) type (s) de prestation(s) travaillez-vous avec notre cabinet ?

La vie d’un représentant du personnel est riche d’expériences mais complexe dans les situations auxquelles nous sommes confrontés. Au quotidien Atlantes nous fournit le conseil juridique nécessaire à la négociation des accords, l’accompagnement de salariés ou sur les obligations des employeurs. De façon plus ponctuelle et assez inédite, Atlantes nous accompagne pour créer le rapport de force avec l’État français et notre employeur GE, à travers des référés et des assignations aux tribunaux administratif et judiciaire, pour limiter la dynamique de désengagement de GE sur le territoire français. Si certaines de ces actions sont toujours en cours, le soutien d’Atlantes nous a déjà permis de limiter la casse d’un PSE en 2019 qui aurait pu être fatal pour notre entreprise. En ce sens, Atlantes participe à notre action militante de défense de l’emploi et de l’industrie au sein de notre territoire. 

Quels sont les points forts que vous appréciez dans votre relation avec notre cabinet ?

L’engagement, la disponibilité et la fiabilité.

Pour quelles raisons nous recommanderiez-vous ?

Si le « dialogue social » permettait il y a quelques décennies, d’obtenir des acquis pour les salariés, les dernières réformes « travail » nous mettent plus aujourd’hui en position défensives. Le modus operandi syndical classique n’est d’ailleurs plus suffisant. L’arme juridique et donc, le recours à un cabinet d’avocats costaud devient incontournable pour lutter à armes à peu près égales contre notre employeur, voire parfois contre l’Administration. Avec des personnes engagées sur les questions sociales, au-delà du conseil juridique, Atlantes sait offrir une vision et une stratégie aux moments cruciaux des PSE ou de projet de fermeture de site.

Alexis Sesmat

 

Élu CSE PROWEB

De quelle manière nous avez-vous connu ?

Suite au rachat de notre partie juridique ex-Forhus par Atlantes.

Sur quelle(s) type (s) de prestation(s) travaillez-vous avec notre cabinet ?

Assistance juridique et formation.

Quels sont les points forts que vous appréciez dans votre relation avec notre cabinet ?

Réactivité, réponse adaptée à la situation complété par les articles de loi.

Pour quelles raisons nous recommanderiez-vous ?

Une relation de confiance s’est instaurée depuis le début de notre partenariat.

Une anecdote ?

Notre CSE a été formé par une ancienne salariée de ProwebCE.

Edith Leroux


Syndicat CGT Finistère

De quelle manière nous avez-vous connu ?

Nous avons fait connaissance avec Atlantes, lors de son installation sur Nantes.

Sur quelle(s) type (s) de prestation(s) travaillez-vous avec notre cabinet ?

Nous avons une convention annuelle avec Atlantes.

Quels sont les points forts que vous appréciez dans votre relation avec notre cabinet ?

L’engagement, la disponibilité et la fiabilité.La réactivité, l’écoute, la compétence des juristes et avocats.

Pour quelles raisons nous recommanderiez-vous ?

Pour principalement les raisons précitées avec également l’avantage d’avoir des compétences sur le droit public et privé.

Guilbert GLEONEC

 

Élu CSE GO SPORT

De quelle manière nous avez-vous connu ?

Par le biais de Technologia Expertise et sur leur conseil.

Sur quelle(s) type (s) de prestation(s) travaillez-vous avec notre cabinet ?

Conseil, suivi juridique, communication aux médias et audience au tribunal pour représenter le CSE groupe GO sport.

Quels sont les points forts que vous appréciez dans votre relation avec notre cabinet ?

L’expertise et l’expérience, la disponibilité, la qualité des initiatives et de la relation avocat/clients.

Pour quelles raisons nous recommanderiez-vous ?

Pour votre efficacité, compétence, qualité de la relation.

Une anecdote ?

Descendre en voiture à Grenoble pour une audience au tribunal à cause des grèves de TGV tout en donnant des ITW aux journalistes dans la voiture. Je tiens à remercier chaleureusement Maître Bledniak pour tout le soutien indéfectible qu’elle à pu nous apporter dans la pertinence de ses conseils et de son efficacité dans les plaidoiries ! Grâce à elle, nous avons sauvés 90% des emplois chez GO Sport !

C. Lavalle

 

CSE ALTRAN IDF

De quelle manière nous avez-vous connu ?

En 2008, lors d’une affaire de contestation de mandats chez Altran, j’ai fait la connaissance du cabinet Atlantes, où Diego, un avocat encore jeune à l’époque, exerçait ses compétences.

Sur quelle(s) type (s) de prestation(s) travaillez-vous avec notre cabinet ?

En collaboration avec le cabinet Atlantes, nous avons traité un large éventail de sujets, tels que la contestation de mandats, les Unités Économiques et Sociales (UES), les protocoles électoraux, les cas de discrimination, les heures supplémentaires, les entraves au comité d’entreprise ainsi que les affaires de diffamation...

Quels sont les points forts que vous appréciez dans votre relation avec notre cabinet ?

Le cabinet Atlantes se distingue par son assistance juridique, ses formations spécialisées et sa capacité à s’adapter au niveau de ses interlocuteurs.

Pour quelles raisons nous recommanderiez-vous ?

Le Cabinet Atlantes a une excellente expertise dans le droit du travail et les relations sociales.

Les formations dispensées par le cabinet Atlantes permettent d’acquérir une maîtrise approfondie des sujets juridiques et de se mettre au niveau des directions.

Jean-Pierre MATANOVIC

 

Et Atlantes dans 20 ans ?

Personne n’a de boule de cristal, 

mais nous avons, tous à ,
nos désirs profonds et notre volonté !

 Et des sujets sur lesquels l’exercer.

Le monde du travail- il faut l’espérer - aura véritablement pris en compte les enjeux de préservation de l’environnement, la question de l’égalité sous toutes ses formes, quel que soit le sexe, l’âge, l’état de santé … Rêvons encore, peut être que l’épuisement professionnel sera inscrit au tableau des maladies professionnelles afin de faciliter sa reconnaissance. Rêvons mais nous y travaillons chaque jour !

Il est certain que le monde du travail dans 20 ans sera confronté –plus encore qu’aujourd’hui - à la place croissante des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle, mais aussi, sans doute, au nomadisme du travailleur.

Espérons alors un monde du travail qui ne cédera pas à l’individualisme et se concentrera sur des sujets plus collectifs. Mais il est à craindre un repli du monde salarié pour laisser une place de plus en plus grande aux formes de collaboration différentes de celles du salariat et de fait, sans les garde-fous qui le protège.

Mais il faut les construire et, à l’instar de ce qui se passe pour Uber, savoir résister et innover. Innover pour défendre les travailleurs – terme plus large que celui de salarié- restera notre credo !

Enfin, escomptons une représentation du personnel et des organisations syndicales qui auront su regagner du terrain et de la légitimité auprès des salariés et non-salariés dans des combats qui concerneront les entreprises mais aussi la collectivité.

A quand une réelle participation des salariés aux instances de direction d’entreprises et de groupe et un retour à plus de démocratie
 pour le salarié dans l’entreprise mais aussi à la voix du travailleur dans des réformes structurantes comme celle des retraites ?

Parce qu’on ne peut pas parler d’ATLANTES sans parler de ceux qui le font vivre... Son fondateur, Evelyn Bledniak, qui toujours a marqué de son empreinte le chemin qu’elle aura tracé, son compagnon de route, Diego Parvex, qui je l’espère aura fait le voyage de ses rêves, je pense aux équipes juridiques, à leur singularité mais surtout à leur investissement sans faille et à leur sincérité au service des salariés.

Je sais qu’ATLANTES et ses équipes résisteront toujours et que rien ne pourra les y empêcher tant l’engagement de chacun y est quotidiennement palpable et que nous nous efforçons en tant qu’associés de maintenir cet ADN ! Le contentieux sera sans nul doute réduit à portion congrue... Mais nous serons présents toujours pour conseiller, former, accompagner sur de nouveaux enjeux.

Peut-être aurons-nous cédé à la digitalisation tout en relevant le défi de ne pas y perdre notre identité... Serons-nous plus nombreux ? Davantage présents en région ? Plus forts ?

Nous œuvrerons pour.

Pour que la défense des salariés et des travailleurs ne soit pas que dans la réaction, souhaitons une meilleure intégration des cabinets d’avocats salariés aux instances de réflexion nationales, qu’ils deviennent des partenaires reconnus et respectés de la refondation du pacte social.

Laurence CHAZE - Avocat Associée

APPLICATION MOBILE

L’actualité du droit du travail et de ses évolutions… du bout des doigts.
En savoir plus

Nos prochaines formations

Partagez

Mise à jour :mercredi 17 avril 2024
| Mentions légales | Plan du site | RSS 2.0